Présentation du CEM

 

© CEM/NXNW

 

Une aventure musicale paneuropéenne

 

À Bougival, dans un parc paysager  qui reliera les maisons de George Bizet, de Pauline Viardot et d’Ivan Tourgueniev, un nouvel espace musical et culturel, le Centre Européen de Musique (CEM), conçu et porté par Jorge Chaminé, va être créé. A la fois lieu de vie musicale intense au cœur de l’Europe, passerelle entre les arts et les disciplines, il sera un lieu de rencontre et de partage, porteur de valeurs humanistes.

Au sein de ce vaste domaine, pièces maîtresses et cœur battant du projet, seront construits les bâtiments mêmes du Centre Européen de Musique, centre d’enseignement musical de haut niveau accueillant de jeunes musiciens en formation.

Dans le sillage fécond de l’histoire du domaine, l’Europe artistique du 19e siècle des Viardot-Tourgueniev-Bizet, le CEM sera un lieu de transmission et d’échanges interdisciplinaires autour de la musique romantique européenne. Il favorisera des partenariats avec les écoles et les conservatoires, et développera des échanges d’étudiants pour être l’amorce d’un Erasmus de la musique rayonnant dans la région, en France et en Europe.

Il proposera, dès son ouverture, une programmation de concerts, opéras, conférences, master-classes, qui en fera un bouillonnant creuset musical. Il sera en outre doté d’un laboratoire de recherche sur les liens entre la musique et le cerveau.

Il constituera ainsi un pôle culturel et scientifique sans équivalent en Europe, appuyé par de prestigieuses institutions européennes et internationales, qui sera complété par une résidence intergénérationnelle de musiciens, jeunes et retraités.

 

Naissance du projet

© CEM/Charles Chemin

 

En 2000, Jorge Chaminé découvre la propriété des Frênes à Bougival, achetée par Pauline Viardot et Ivan Tourgueniev en 1874. Il est fasciné par la beauté du site et convaincu de la place éminente tenue par la propriété dans l’Europe artistique du 19e siècle, de l’Oural (Ivan Tourgueniev) à l’Espagne (Pauline García Viardot). Dès lors, il pense qu’elle est digne d’un Grand Projet Européen.

Des concerts, des conférences et des master-classes sont organisés et dirigés par Jorge Chaminé dans la Villa Viardot avec de plus en plus de succès. Un festival naît en 2008, et Teresa Berganza, « la plus grande Carmen du siècle » selon Karajan, vient donner une master-classe consacrée à ce chef-d’œuvre. Lorsqu’elle pénètre pour la première fois dans la Villa de Pauline García Viardot, dont elle est la fille spirituelle, toute son éducation musicale s’étant faite dans son sillage, elle est bouleversée par le lieu et décide alors de revenir chaque année donner une session de formation avec Jorge Chaminé.

Le soutien des maires de Bougival et de La Celle-Saint-Cloud, ainsi que les démarches entreprises auprès des responsables départementaux et régionaux ont permis d’officialiser le projet et de voir naître en 2013 l’Association du CEM.

 

 

Ses lieux clés

 

Le Centre Européen de Musique comprendra un complexe architectural conçu pour s’intégrer dans le parc paysager qui s’étend de la Colline des Impressionnistes jusqu’aux berges de la Seine où se situe la Maison de Bizet. La Villa Viardot, au même titre que la Maison Bizet, sera partie intégrante du CEM.

 

La maison de Georges Bizet

 

Située au bord de la Seine, l’histoire de cette demeure est intiment liée à celle de Georges Bizet, où il vécut et écrivit son œuvre la plus connue, Carmen, au cours de l’année 1874. Créé en 1875 à l’Opéra Comique de Paris, trois mois avant la disparition du compositeur, Carmen deviendra l’un des opéras les plus célèbres et les plus représentés au monde. En juin 2017, une campagne de financement participative a été lancée pour la sauvegarde de la Maison de Georges Bizet. Grâce aux dons des contributeurs et à l’apport essentiel du Département des Yvelines la Maison est aujourd’hui préservée. Celle-ci comportera un espace consacré au compositeur avec une exposition permanente de souvenirs de Georges Bizet, et accueillera également des artistes en résidence.

 

© Dartagnans

 

L’Espace Carmen

 

Sur le terrain avoisinant la Maison de Bizet, le bâtiment dit « La Ferme », propriété de la mairie de Bougival, sera transformé en un « Espace Carmen », porte d’entrée du CEM et structure d’accueil des visiteurs. Lieu d’une exposition permanente autour de Carmen, il regroupera un auditorium/salle polyvalente, un studio et une librairie- boutique offrant des produits dérivés de qualité. L’activité se développera dès 2021 avec l’organisation régulière de concerts, de festivals, de master-classes, de conférences, de projections cinématographiques et chorégraphiques ainsi que d’autres activités culturelles.

 

© CEM/NXNW

 

La Villa Viardot

 

Tel un joyau jalousement caché au cœur de la Colline des Impressionnistes, cette ravissante folie de style Directoire construite en 1830 appartenait à Pauline García Viardot, illustre cantatrice que Franz Liszt nommait « l’archimusicienne », sœur de la Malibran et grande figure de la vie culturelle européenne de l’époque. Ses amis s’appelaient Frédéric Chopin, George Sand, Johannes Brahms, Franz Liszt, Clara et Robert Schumann, Hector Berlioz, Richard Wagner, Camille Saint-Saëns et bien d’autres. Femme de lettres et de culture, elle animait chez elle un salon des plus en vogue où elle recevait tous les grands noms de la scène artistique et culturelle.

Grâce aux démarches entreprises par Jorge Chaminé auprès de la mission Bern, la Villa Viardot figurait parmi les 18 sites emblématiques de la première édition «Loto du patrimoine» en 2018. Ainsi, les premiers travaux de restauration de la Villa Viardot ont pu débuter grâce aux 600 000€ versés par la Française des Jeux et la Fondation Total.

La Villa sera le lieu de résidence de personnalités invitées par le CEM et abritera également des archives dédiées à la famille García-Viardot. Le théâtre de verdure en plein air, situé derrière, serait un écrin idéal pour organiser des concerts l’été.

La restauration de la Maison de Bizet, la Villa Viardot et la création de l’Espace Carmen constituent la première étape du projet du CEM.

 

© CEM

 

Les nouveaux bâtiments

 

Les nouveaux bâtiments du Centre Européen de Musique seront construits sur l’ancienne friche attenante à l’Espace Carmen. Ils disposeront :

  • d’un pôle d’enseignement et de recherche de haut niveau avec un grand amphithéâtre, une bibliothèque et des capacités d’accueil et de restauration ;
  • d’un laboratoire de recherche sur les liens entre musique et cerveau ;
  • d’un centre thérapeutique et sportif ;
  • d’une résidence intergénérationnelle, dédiée aux étudiants du CEM et aux musiciens retraités ;
  • d’une agora des traditions et cultures musicales.

 

© CEM/NXNW